Newsletter

 
 

Actualité

Sites payants ou sites gratuits

Le 18 juillet 2016 à 07:27

Ce mois-ci je me suis intéressée au fonctionnement des leaders des sites payants, Trocmaison (65000 offres selon le site), Love Home Swap (90000 offres selon le site), et des sites gratuits, Guest to guest (236621 offres selon le site), Nightswapping (100.000 offres selon le site) en essayant de comprendre leurs différences stylistiques.

image-1

Les sites payants proposent une période d’essai gratuite (15 jours en général) qui nécessite l’enregistrement de votre carte bancaire. Cette mesure est en premier lieu destinée à vérifier votre identité (on corrobore vos informations, votre identité, vos coordonnées bancaires et votre adresse), histoire d’éviter que des escrocs s’immiscent dans la communauté – plutôt rassurant – et dans l’espoir, bien sûr, de remporter votre adhésion au terme ce “tour de piste gratuit”. “Chez Love Home Swap, l’abonnement s’enclenche, sauf si on se manifeste”, explique Rose du service client qui m’a appelée pour savoir comment je m’en sortais en tant que nouvelle adhérente. Chez Trocmaison, on reçoit un mail d’avertissement prévenant que la période arrive à son terme, et pour ceux qui décident d’adhérer pour de bon chez Trocmaison, si d’aventure le membre n’est pas parvenu à organiser un échange grâce au site, l’année suivante est offerte.

Quand cet investissement (130 euros pour Trocmaison, 20 euros par mois soit 240 euros par an pour Love Home Swap -, les adhésions varient entre 35 et 450 euros selon les 28 sites recensés par Camago) se concrétise, les adhérents du site sont à priori réellement investis dans la recherche d’un échange et non pas de simples curieux comme parfois sur les sites gratuits. Sur Love Home Swap, l’indication concernant la dernière fois que la personne s’est connectée peut s’avérer utile, même si pas déterminante.

Sur les deux sites payants, de manière générale, il y a de tout mais les maisons proposées sont souvent beaucoup plus spectaculaires que celles des sites gratuits. Il va sans dire que le fait de payer une adhésion annuelle est aussi un critère de sélection sociologique : “Les membres CSP+ sont plus sur des sites comme Trocmaison et Love Home Swap”, confirme Jennifer du service de presse de Guest to guest, qui revendique des adhérents plus modestes socialement. Ils ne vont pas d’ailleurs forcément aux quatre coins du globe.

Chez Guest to Guest, qui affiche 261621 membres, “la majeure partie de nos échanges s’effectuent à l’intérieur de la France ou en Espagne”; Les possibilités sont effectivement nombreuses si on cherche ces destinations.

Chez Night Swapping, autre site gratuit, où je me suis inscrite, j’ai coché la case “États-Unis” pour mes voyages, je n’ai trouvé que relativement peu de choix. J’ai essayé sur d’autres requêtes qui se sont révélées peu fructueuses.

Le fait de payer un abonnement- il n’y a pas de secret – va souvent de paire avec un site de qualité et plus convivial. Les photos de Night Swapping ne m’ont pas fait rêver. Celles des sites payants sont beaucoup plus soignées, et l’interface vraiment plus ludique ; chacune a ses petits plus : sur Love Home Swap, j’apprécie de savoir qui a sélectionné ma maison, le calendrier de la personne et je trouve cela agréable. Sur Trocmaison, je peux entrer un grand nombre de critères pour procéder à mon échange, en faisant une recherche avancée et inversée très vaste tant sur les lieux qui me permet de ne pas perdre mon temps (maison, appartement loft, bâteau, maison dans les arbres, le nombre de chambre), les préférences (gay friendly, golfeur, maison hallal, allergique aux chats ! Échange longue durée)

Mais le site gratuit, Guest to Guest, est lui aussi très professionnel et vraiment innovant – un peu hipster – et avec un certain humour. Le site propose par exemple une séance de coaching sur Skype pour les néophytes.

Chez Guest to Guest, la vérification de l’identité est optionnelle et coûte 25 euros. D’autres services comme la caution ou l’assurance annulation sont également payants. “Objectivement, les assurances sont très peu mises en oeuvre, explique Jennifer de Guest to guest, la plupart des soucis entre échangeurs – rares – sont souvent d’ordre personnel sur des questions de propreté ou d’ordre qui sont très très subjectives”. D’où le petit quizz psychologique assez drôle mis en place par le site, “êtes vous maniaque du rangement”, “ordonnée”, “une personne qui prend des décisions au dernier moment”, qui vont au-délà des questions sur le fait qu’on soit fumeur ou pas, avec enfants, et animaux. Dans un site qui fonctionne comme une place de marché et où les échanges ne sont donc souvent ni mutuels ni simultanés, l’assurance paraît rassurante.

Carte du monde chez Intervac

“Chez Trocmaison, nous proposons à nos membres de prendre conseil auprès de leur assureur, note William Heinzer, co-gérant du site d’échange de maison car leur propre assurance habitation les couvre bien souvent. Tout dépend des contrats.”Trocmaison part du principe que les descriptions que chacun fait de lui et ses photos dont le nombre est illimité parlent souvent d’elles-même.

Du côté de Love Home Swap, la mentalité est à mon sens plus commerciale. À peine inscrit, on est rapidement sollicité pour prendre une assurance (“swap protection pack” 71 euros par voyage qui couvre aussi une vérification plus poussée d’identité, les dommages possibles et les frais d’annulation. Du fait du système des cookies, quand on surfe sur Internet, on voit apparaître des fenêtres surgissantes correspondant à votre recherche en permanence. Les demandes d’échanges sont rappelées un peu comme sur Airbnb : “vous n’avez pas répondu aux demandes en échange en attente”. Cela peut-être selon l’humeur et l’esprit de chacun, efficace ou agaçant.

Les deux sites payants se lancent désormais dans l’échange de maison haut de gamme, une sorte de surclassement (le « Silver pack » chez Love Home Swap est déjà opérationnel et pour Trocmaison, le « Golden Home exchange » , en cours d’expérimentation) qui vous offre les services d’un assistant pour trouver l’échange de vos rêves ; une option bien utile car la recherche du partenaire idéal peut s’avérer quelque peu chronophage.

Bref, il y a un prix à tout, et ce qui semble gratuit ne l’est pas toujours, et ce n’est pas forcément mal… À vous de trouver le club qui correspond à votre style. Et continuez à échanger vos maisons !

N’hésitez pas à nous faire part de votre expérience !

Catherine Monroy
http://www.catherinemonroy.com/

 

Echanger sa maison
Le nouvel esprit du voyage

Le premier guide complet sur l'échange de maison.
En vente dès maintenant !

Echanger sa maison, le nouvel esprit du voyage Je commande

Trouvez le site d’échange de maison qui est fait pour vous

Il existe 60 sites d'échange de maison à travers le monde. Camago vous aide à trouver celui qui correspond à votre façon de voyager.

Comparez les sites !

Faites des économies !

Camago vous permet d'économiser jusqu'à 60 Euros sur vos inscriptions aux différents sites d'échange de maison partenaires.

En savoir plus...
Soutenons La Quadrature du Net !

Laisser un commentaire