Newsletter

 
 

Actualité

Échanger sa maison à la dernière minute, c’est possible !

Le 27 juillet 2016 à 12:38

On a tous des amis qui ont prévu leurs vacances un an à l’avance, en Thaïlande et réservé leur billets d’avion pour l’autre bout de la terre, au prix d’un Paris-Nice. C’est tout à fait rageant !

Comment ne pas envier ces bien-heureux qui ont su évacuer de leur circuit neuronal toutes les angoisses qui nous affligent à J- 30 jours ? On va où ? Qui s’occupe de la grand tante ? Qu’est-ce qu’on fait du chat ? Votre compagnon en rajoute délicatement : avec le billet d’avion acheté à l’avance, vous auriez pu aller au resto tout l’été ! Je sais, c’est très énervant…

Comment gérer cette pulsion de colère matinée de culpabilité qui vous envahit et colonise vos cellules ? En inspirant profondément et en expirant très doucement l’air -cela s’apprend en cours de yoga, et surtout en acceptant d’être soi-même ! Plusieurs séances de psychanalyse pourraient être nécessaires pour arriver à la conclusion qui suit, donc prenons des racourcis.

Le gène « last minute », dont certains d’entre nous sont porteurs, n’est pas forcément le signe pathologique d’un manque d’organisation ; en tant que mère de jumeaux, je puis en témoigner. Rappelez à votre compagnon cette réunion de famille prévue tellement à l’avance qu’elle n’a pas eu lieu car votre soeur a divorcé la veille de son anniversaire de mariage. Et cette amie qui organise ses dîners deux mois à l’avance, dont les hôtes ont coutume de s’annuler au dernier moment. Inspirez à nouveau et répétez le mantra de Woody Allen : «  la vie c’est le contraire de ce qu’on a prévu ».

Et puis sincèrement se dire « lundi c’est ravioli », ce n’est pas toujours si fun que cela. N’est-il pas savoureux de passer chez son marchand de fruits et légumes et de tomber en pâmoison devant une botte de feuilles vert tendre et de lancer, « Ce soir mon amour, c’est papillotes de saumon à l’oseille !!! »

L’oseille, celle des billets d’avion à prix cassé qui aurait payé le restaurant, répète inlassablement votre compagnon, qui a bien compris que vous aviez essayé de « noyer le poisson ». Si vous n’êtes pas disposé à vous séparer de votre fiancé avant les vacances en l’accrochant à un poteau dans une zone de repos autoroutière, arguez de toutes ces catastrophes naturelles évitées, ces attentats déjoués ; tout cet argent économisé, au final…

Bref, faites de cet inconvénient, un atout, une aventure ! La dernière minute, c’est la chance de trouver ce qu’on n’a pas cherché, la fameuse sérendipité, de laisser parler une furieuse envie de nouveauté, et accepter d’être surpris. Evidemment si vous aviez envie d’aller à l’hôtel Negresco de Nice, cela risque de ne pas être possible, mais si vous optez pour l’échange de maison, tout est encore permis car les prix ne flambent pas au milieu du mois d’août. Et vous n’êtes pas les seuls dans cette situation. Il y a forcément des échangeurs de maison qui sont dans la même situation que vous et cette démarche d’ouverture tant spatiale que temporelle qui est aussi la leur.

Certains sites d’échange de maison prévoient d’ailleurs un système permettant aux échangeurs de signaler qu’ils sont en recherche active voire urgente. Guest to Guest avec la mention « Guest Wanted » Chez Trocmaison, la rubrique « type d’échange » laisse la possibilité de cocher la case « échange de dernière minute », avec une icône explicite. Pas d’équivalent chez Love Home Swap, mais la possibilité de s’inscrire sur la « hottest list » selon le mois d’échange que vous recherchez.

Mon conseil de professionnelle de l’imprévu consiste à faire une rapide étude de marché :  quels sont les billets abordables ? Les vols sont pratiquement à leur plus haut tarif, vous pourriez ne plus en avoir, mais leur prix devrait rester constant. À surveiller donc, comme le lait sur le feu.

Qui a envie de venir chez moi ? Vous pouvez bien sûr le voir en envoyant un message aux personnes qui ont listé votre lieu de vie, Paris en l’occurrence, comme destination, mais si vous habitez un charmant village en Bretagne ou en Touraine soyez audacieux et offensif ! Un Américain, un Australien sera peut-être ravi de découvrir votre campagne, la vraie France et un peu de fraîcheur estivale dans ce pays barbare peu climatisé qu’est la France. C’est bien connu, qui ne tente rien n’a rien, De votre côté soyez ouvert à des destinations hors des sentiers battus ; vous n’obtiendrez pas forcément une villa en bord de mer au dernier moment, mais peut-être dans un hameau qui vous laissera sans doute des souvenirs impérissables. Si vous êtes un échangeur expérimenté, pensez à solliciter les nouveaux venus qui ont besoin d’être rassurés. À l’inverse si vous êtes un néophyte, vous serez sans doute rassuré de vous adresser à ceux qui ont déjà fait un échange. Ensuite, soignez et personnalisez vos messages, ayez à l’esprit que votre interlocuteur reçoit tous les jours des monceaux de mail. Qui a envie de répondre à une lettre type ? Ou un courrier qui ne reprend même pas votre prénom ? Qui néglige les formules de politesse ? On n’a qu’une seule chance de faire bonne impression.

Après soyez à la fois réactifs et patients. Car chacun va devoir s’organiser fissa pour trouver un billet d’avion. Assurez-vous bien que tout le monde est sur la même longueur d’ondes. Parfois des personnes pourront imaginer que vous êtes d’accord alors que vous n’êtes qu’en phase d’approche et vice versa. Personnellement, j’ai tendance à utiliser les compagnies d’aviation ou les comparateurs de compagnie qui me laissent prendre une option payante. Mais il est bon que l’accord soit scellé par mail avec votre échangeur. Le mieux à ce stade est si c’est possible d’échanger par téléphone. La voix vous rapproche, vous permet de ressentir qui est votre interlocuteur.

Mon expérience est que ces aventures de dernière minutes sont souvent les meilleures. Le fait de ne pas avoir placé trop d’attente dans ces vacances, les rend d’emblée miraculeuses !

Et si finalement vous n’arriviez pas à trouver chaussure à votre pied, au moment où vous le souhaitez, pensez, au lieu de laisser votre logement vacant, à faire un ou plusieurs échanges non-simultanés avec ceux qui le désirent. Il est possible que vous n’ayez pas envie d’aller à Barcelone en plein été, mais un séjour à la Toussaint sera sans doute idéal. Et pensez aussi à proposer à ceux chez qui vous aimeriez aller, d’autres dates pour leur venue dans votre maison.

À vous de jouer. Et racontez-moi votre expérience !

Catherine Monroy

 

Echanger sa maison
Le nouvel esprit du voyage

Le premier guide complet sur l'échange de maison.
En vente dès maintenant !

Echanger sa maison, le nouvel esprit du voyage Je commande

Trouvez le site d’échange de maison qui est fait pour vous

Il existe 60 sites d'échange de maison à travers le monde. Camago vous aide à trouver celui qui correspond à votre façon de voyager.

Comparez les sites !

Faites des économies !

Camago vous permet d'économiser jusqu'à 60 Euros sur vos inscriptions aux différents sites d'échange de maison partenaires.

En savoir plus...
Soutenons La Quadrature du Net !

Laisser un commentaire