Newsletter

 
 

Actualité

16 millions d’adultes ne sont pas partis en vacances en 2008

Le 9 juin 2009 à 11:32

© zeynep'arkok, creative commons

© zeynep’arkok creativecommons

(Relaxnews) – 16 millions d’adultes ne sont pas partis en vacances en 2008, soit 35% de la population adulte, selon un sondage BVA pour l’Agence nationale des chèques-vacances (ANCV), publiée le mardi 9 juin. Les raisons financières sont évoquées principalement pour justifier ces non-départs.

Les personnes âgées de 65 ans et plus (27%), majoritairement des retraités (32%), gagnant moins de 1.500 euros par mois (41%) dessinent le portrait des non-partants, révèle l’enquête. Cette population a aussi un niveau scolaire moins élevé que celui des partants et utilise peu Internet (46%).

33% des non-partants ne sont jamais partis en vacances lorsqu’ils étaient enfants. 43% des non-partants ne sont pas partis en vacances au cours des 5 dernières années ou ne sont jamais partis.

L’ANCV différencie deux types de non-partants. Les “récents”, moins de deux ans, qui représentent 31% des non-partants. Ces derniers n’ont pas fait de long-séjours (quatre jours ou plus) pour des raisons souvent professionnelles, mais sont partis en court-séjour et jugent les vacances comme indispensables.

Il y a aussi la population des “longues-durées”, plus de cinq ans dont plus de la moitié plus de dix ans, soit 31% des non-partants. “Il s’agit plutôt de personnes âgées de 60 ans et plus, sans diplôme, vivant seules, aux revenus compris entre 700 et 1.500 euros mensuels et pour lesquelles les vacances sont accessoires”, expliquent BVA et l’ANCV.

Enfin, 12%, soit 1,9 million d’adultes, ne sont jamais partis en vacances. Ce profil correspond aux personnes encore plus âgées qui estiment que les vacances sont inutiles.

Pour 2010, 41% des non-partants envisagent de partir pour de longs séjours et 53% pour de longs ou courts séjours. 45% déclarent qu’ils ne partiront probablement pas, dont 70% en sont persuadés.

Chez les non-partants, 50% d’entre eux déclarent avoir souhaité partir en vacances mais ne pas avoir pu, 33% ne se sont même pas posés la question de partir en vacances tant cette notion est loin de leurs préoccupations et 11% expriment clairement la volonté de ne pas avoir souhaité partir.

Les raisons évoquées pour justifier le non-départ en vacances sont tout d’abord d’ordre financier (50%). Le manque d’argent arrive en tête (33%). La crise du pouvoir d’achat incite aussi les sondés à faire des arbitrages (24%).

Pourtant, seuls 56% des sondés non-partants sont intéressés par une aide financière. Une enveloppe globale et/ou des hébergements à prix réduit sont les deux aides financières les plus appréciées.

Les raisons familiales et personnelles arrivent ensuite (34%) devant le choix délibéré de ne pas partir (29%) et les raisons d’isolement social (24%).

Enfin l’étude s’est intéressée aux envies des non-partants dans le domaine des vacances. 3/4 des non-partants considèrent que les vacances ne se situent pas obligatoirement à la mer et pour 40% d’entre eux, les vacances signifient obligatoirement une formule tout compris.

Cette enquête a été menée auprès de 810 non-partants adultes, représentatifs de la population des non-partants en France, après un tri effectué sur un échantillon de 2.948 individus de 18 ans et plus. Trois vagues d’enquête ont eu lieu depuis le début de l’année.

 

Echanger sa maison
Le nouvel esprit du voyage

Le premier guide complet sur l'échange de maison.
En vente dès maintenant !

Echanger sa maison, le nouvel esprit du voyage Je commande

Trouvez le site d’échange de maison qui est fait pour vous

Il existe 60 sites d'échange de maison à travers le monde. Camago vous aide à trouver celui qui correspond à votre façon de voyager.

Comparez les sites !

Faites des économies !

Camago vous permet d'économiser jusqu'à 60 Euros sur vos inscriptions aux différents sites d'échange de maison partenaires.

En savoir plus...
Soutenons La Quadrature du Net !

Laisser un commentaire