Newsletter

 
 

Témoignages et expériences

Celhia, d’Aix-en-Provence à Manhattan

Le 7 mars 2009 à 06:51

Celhia, journaliste, écrivain, présidente d’ONG, New York.
A pratiqué l’échange de maisons dès les années 80.

1) Camago : Quel est votre meilleur souvenir d’échange de maison?

C : Le premier. On s’est retrouvé dans une maison extraordinaire, avec piscine, dans un joli quartier de Los Angeles: San Fernando Valley, à Springfield précisément. J’avais l’impression qu’on était dans une maison de cinéma ! Dès que nous sommes arrivés, les voisins sont venus nous voir et nous ont apporté des brownies. Leurs enfants, qui avaient le même âge que les nôtres, sont venus jouer avec eux. A l’américaine ! Un ami de la famille nous a même emmené visiter les studios d’Hollywood.

2) Camago : Quel est votre pire (ou plus étrange) souvenir d’échange de maison ?

C : L’année suivante, nous avons récidivé. Nous sommes repartis pour la Californie. Hélas, lorsque nous sommes rentrés à Aix en Provence, après l’échange, ça a été la douche froide. Nous avons retrouvé la maison dans un état lamentable. Ils ne s’étaient pas vraiment occupés de notre chat, qui du coup était parti. Le frigo était vide alors que nous leur avions rempli le leur. Et, cerise sur le gâteau, ils avaient mal garé notre voiture, ce qui fait qu’on se l’était faite voler !

3) Camago : Que diriez-vous pour convaincre ceux qui hésitent à échanger ?

C : Je dirais que ce qui est génial dans l’échange de maison c’est qu’on a l’impression de vivre la vie de quelqu’un d’autre. Et puis franchement, comme la France est une destination très demandée, on peut se retrouver dans des palaces, en échange de ton appartement. Maintenant que je vis à Manhattan, c’est un peu la même chose. Je n’échange plus en ce moment mais je sais que je pourrais trouver à peu près n’importe quel logement en Europe.

4) Camago : Quel serait votre conseil pour trouver quelqu’un ?

C : Mon conseil c’est surtout de s’adresser à une agence sérieuse. Les agences que j’utilisais dans les années 80 étaient des agences de petites tailles, mais où une personne se déplaçait chez vous pour voir votre appartement, et il en était de même pour la maison que les américains souhaitaient échanger. Lors de la signature du contrat, il y avait des clauses très strictes, par exemple, l’agence prenait les empreintes de carte bleue de tous les échangeurs, ce qui fait que si l’un de nous utilisait le téléphone à outrance, ou cassait quelque chose, il y avait un remboursement. Franchement, je trouve ça très rassurant. Pour moi c’est décisif d’avoir des garanties de confiance comme celles-ci.

5) Camago : Quelle est la destination de vos rêves

C : Comme j’habite a New York, je dirais l’Italie, la Floride, l’Espagne. Il y en a plusieurs.

 

Echanger sa maison
Le nouvel esprit du voyage

Le premier guide complet sur l'échange de maison.
En vente dès maintenant !

Echanger sa maison, le nouvel esprit du voyage Je commande

Trouvez le site d’échange de maison qui est fait pour vous

Il existe 60 sites d'échange de maison à travers le monde. Camago vous aide à trouver celui qui correspond à votre façon de voyager.

Comparez les sites !

Faites des économies !

Camago vous permet d'économiser jusqu'à 60 Euros sur vos inscriptions aux différents sites d'échange de maison partenaires.

En savoir plus...
Soutenons La Quadrature du Net !
 

Les commentaires récents : 3 réactions

 

Miguel,  le lundi 4 avril 2011 à 18:34  #  

Ok mais, elle se la raconte un peu cette Celhia, quand même …

 
 

Cécile,  le mercredi 25 mars 2009 à 22:31  #  

Bonjour,

j’aime bien lire ces témoignages. C’est ce qui me manque pour me décider. Des fois j’en discute avec des amis lors d’un dîner et ça paraît tentant, puis le temps passe et on finit par prendre la solution de facilité, la location. Moi mon rêve ce serait d’aller à New York, mais je ne vois pas trop un New Yorkais dans ma maison de centre de la France. J’habite en Indre et Loire.

En tout ca continuez, ça me fait rêver.

 
     

    Math,  le mercredi 25 mars 2009 à 22:34  #  

    Salut Cécile,

    tu as 100 fois raison, New York c’est génial. Il y a une énergie là-bas indescriptible. je suis sûr que des New Yorkais peuvent être fascinés par la campagne française, ne te décourage pas. Moi je démarre ma vie professionnelle en Pologne ! Et figure toi que je suis dans un échange de longue durée. Il y aura toute l’année quelqu’un chez moi à Strasbourg ! 😀

     
 

Laisser un commentaire