Newsletter

 
 

Actualité Témoignages et expériences

La guadeloupe en pénurie de (vrais) touristes

Le 15 février 2009 à 02:02

Mise à jour le 24 février: La situation s’est empirée en Guadeloupe et nous avons vraiment expérimenté la vie locale! Cela a été un peu compliqué pendant 2 jours car nous avons dû trouver un nouveau logement, mais nous avons pu avoir le choix parmi de nombreuses maison d’hôte de caractère, réservées depuis longtemps par des touristes, mais finalement décommandées à la dernière minute… Contrairement aux personnes parties via des tour operators, qui se sont vues transportées  contraints et forcés sur les îles avoisinantes, nous étions libres de nos mouvements.

Billet originel (15 février): Débutée le 20 janvier, la grève générale en Guadeloupe se cristalise lentement mais sûrement… et les touristes commencent à déserter l’île. En tout cas, c’est la décision de plusieurs tours-operators qui ne peuvent assurer l’approvisionnement en eau, nourriture et produits de base essentiels au tourisme de masse. Rien à voir avec l’échange de maison me direz-vous? Pas si sûr…

plages désertes en Guadeloupe

plages désertes en Guadeloupe

Je suis actuellement en Guadeloupe. Je ne manque de rien, et je suis hébergé par une amie qui habite là-bas depuis 1 mois… je ne vais pas prétendre que je vis comme une personne locale, car je fais partie des privilégiés qui n’ont pas à faire la queue pendant 2 heures pour avoir de l’essence (j’ai réussi à avoir un plein quand j’ai loué ma voiture), mais je ne vis pas non plus enfermé dans un club sans avoir une idée de ce que les gens endurent ici: supermarchés vides, restaurants mal approvisionnés, prix atteignant des sommets… mais le soleil et la mer sont toujours là, on consomme “local” (fruits, légumes, rhum et poissons grillés), et on profite des plages désertées par les charters de touristes !

L’hospitalité fait partie intégrante de l’expérience Camago: ce n’est pas de l’échange de maison à proprement parlé, mais pouvoir bénéficier du logement d’un ami et vivre localement, même avec certaines difficultés, est une expérience très enrichissante; j’ai découvert un département français que je ne connaissais pas, ses beautés naurelles et ses injustices sociales. Si j’étais parti en vacances organisées, j’aurais peut-être payé le même prix que le simple aller/retour en avion, mais je n’aurais pas compris ce qu’il se passe dans cette région de la France, où on se sent parfois étranger (voir un défilé d’indépendantistes scandant leurs slogans en créole laisse une sensation vague que quelque-chose ne tourne pas rond).

De mon côté, comme je ne voulais pas que mon appartement soit vide pendant mon absence, j’ai proposé à une connaissance de venir passer une semaine à Paris. Il en profite ainsi pour aller se documenter pour ses études dans les différentes bibliothèques parisiennes, il s’occupe également de mon chat. Garde de chat gratuite contre  prêt de logement, c’est également un moyen d’économiser un peu d’argent en mettant à profit son appartement, alors que j’aurais pû le faire garder ailleurs ou payer une personne pour le faire.

J’évite également  toute visite indélicate pendant mon absence… Tout le monde est content et profite des opportunités qui nous sont offertes, à moindre coût.

Et vous, êtes-vous déjà sorti des sentiers battus lors de vos vacances? Partagez vos vacances avec les autres lecteurs de Camago!

 

Echanger sa maison
Le nouvel esprit du voyage

Le premier guide complet sur l'échange de maison.
En vente dès maintenant !

Echanger sa maison, le nouvel esprit du voyage Je commande

Trouvez le site d’échange de maison qui est fait pour vous

Il existe 60 sites d'échange de maison à travers le monde. Camago vous aide à trouver celui qui correspond à votre façon de voyager.

Comparez les sites !

Faites des économies !

Camago vous permet d'économiser jusqu'à 60 Euros sur vos inscriptions aux différents sites d'échange de maison partenaires.

En savoir plus...
Soutenons La Quadrature du Net !

Laisser un commentaire